Cartoonmuseum Basel

Jacques Tardi

10.11.2018 - 10.03.2019

Né en 1946 à Valence, Jacques Tardi est l'un des plus grands dessinateurs de BD français. Son trait extrêmement sûr et sa stylisation habile sont inégalées et ont inspiré des générations d'artistes de BD. Tardi travaille de préférence sur des sujets historiques auxquels il se consacre avec minutie et amour du détail. Il se pencha sur la Première Guerre mondiale, ses albums "L'espoir assassiné", "C'était la guerre des tranchées", "Varlot soldat" et "Putain de guerre" sont parmi les BD les plus ardentes et les plus troublantes jamais dessinées sur la guerre et ont trouvé un écho international énorme. Un de ses ouvrages actuels est également dédié à la guerre : dans "Moi, René Tardi, prisonnier au Stalag II B" de 2013, Tardi évoque les expériences vécues par son père, prisonnier de guerre dans un camp situé dans l'actuelle Pologne.

L'œuvre considérable de Tardi s'étend de la série BD complexe "Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec", installée dans le Paris de la Belle Epoque, aux polars adaptés de Léo Malet mettant en scène le détective à la pipe Nestor Burma dans le cadre des années 50, en passant par la critique du "déclassement" associé au démantèlement des acquis sociaux en France actuellement.

Tardi a suivi des études à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et à l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris et publie des bandes dessinées à un niveau très soutenu depuis près de 50 ans. Il a obtenu toutes les distinctions possibles et imaginables dans le domaine de la bande dessinée, notamment le Grand Prix de la Ville d'Angoulême et l'Eisner Award, cependant il a refusé "avec la plus grande fermeté" la Légion d'honneur française. L'exposition complète au Cartoonmuseum de Bâle présentera des œuvres de toutes les périodes de la création du dessinateur Tardi et mettra également en lumière ses facettes moins connues, par exemple ses bandes dessinées politiques.

Vernissage: 09.11.2018 18.30 h

< retour

Jacques Tardi: Adèle et la Bête (1976), © Tardi / Casterman
Jacques Tardi: Adèle et la Bête (1976), © Tardi / Casterman